arrow back
Retour aux articles

Comment se préparer aux normes ESRS Environnementales de la CSRD

Auriane Lengaigne
May 3, 2024
Sommaire
Découvrir Waro

Corporate Sustainability Reporting Directive (CSRD) : les prochaines étapes à mettre en place afin de s’aligner sur les exigences de cette nouvelles directive européenne pour 2025.

La CSRD est une nouvelle directive européenne entrée en vigueur le 1er janvier 2024. Pour comprendre en quoi elle consiste vous pouvez retrouver notre article détaillé sur le blog.

Ci-dessous, nous allons voir quelles sont les prochaines étapes à mettre en place pour pouvoir s’aligner sur cette nouvelle directive Européenne.

  • S’informer sur l’évolution réglementaire
  • Etablir une feuille de route : identifier et prioriser les informations
  • Collecter, mesurer, anticiper les impacts pour construire votre stratégie conforme aux attentes de la CSRD
  • Transformer en profondeur les processus existants de l’entreprise

S’informer sur l’évolution réglementaire de la CSRD

Avant toute chose, il est très important de comprendre en quoi consiste la CSRD et quelles sont ses exigences. Pour commencer, il faut que vous sachiez si vous êtes bien concernés par cette directive. Pour cela, il existe de nombreuses ressources disponibles. Pour ne pas se perdre dans cette masse d’information, nous vous conseillons de suivre avec attention ce que demande l’EFRAG (European Financial Reporting Advisory Group). Celle-ci à mis à disposition des entreprises de la documentation pour les aider à se préparer à la CSRD notamment :

De plus, vous pouvez vous renseigner sur les méthodes existantes : PEF (Product Environmental Footprint) et OEF (Organisation Environmental Footprint)

Dans la suite de cette article, nous allons vous présenter les étapes clés pour vous préparer au mieux à la CSRD.

Etablir votre feuille de route : identifier et prioriser les informations

Introduction à la CSRD et aux Normes ESRS

Pour les entreprises européennes concernées, l'adaptation à la Corporate Sustainability Reporting Directive (CSRD) est cruciale. Cela nécessite de se familiariser en amont avec les normes européennes de reporting de durabilité, connues sous l'acronyme ESRS (European Sustainability Reporting Standards). Ces normes précisent les informations que les entreprises doivent recueillir et divulguer, rendant impératif pour les entreprises concernées de comprendre  leurs exigences.

Normes ESRS Transversales et Thématiques de la CSRD

Toutes les normes ESRS repose sur des obligations de publication, qualitatives ou quantitatives. Ces exigences de publication que la Commission Européenne appelle les Disclosure Requirements (DR), contiennent tous les points de données qui représentent les informations qualitatives et quantitatives à collecter et reporter.

Comprendre la structure des normes ESRS

Analyse de Double Matérialité

La CSRD introduit également une nouvelle exigence majeure: l'analyse de double matérialité.

Cette analyse est fondamentale pour identifier et prioriser les informations pertinentes pour le reporting. Elle consiste à évaluer les impacts entre l'entreprise et son environnement :

  • Matérialité d'Impact: Comment les activités de l'entreprise affectent-elles l'environnement, la société, et la gouvernance (ESG) ?
  • Matérialité Financière: Comment les changements environnementaux et sociaux impactent-ils financièrement l'entreprise à court, moyen et long terme ?

Pour réaliser cette analyse, il est recommandé d'utiliser la méthodologie publiée par l'EFRAG, qui propose une grille d'analyse permettant d'évaluer le degré de matérialité des différents enjeux, qu'ils soient liés à l'impact ou à la matérialité financière.

La mise en œuvre effective de la CSRD nécessite la formation d'une équipe dédiée au sein de l'entreprise. Cette équipe aura la responsabilité de développer et de suivre un plan d'action détaillé qui inclut:

  • La définition de la granularité des informations nécessaires, en particulier celles provenant des fournisseurs.
  • La préparation des systèmes de collecte de données et des processus de reporting.
  • L'anticipation des ajustements nécessaires pour se conformer aux délais de mise en œuvre de la CSRD

Collecter, mesurer, anticiper les impacts pour construire votre stratégie conforme aux attentes de la CSRD

Le diagnostic initial et l’analyse de double matérialité vous permettra d'identifier les écarts entre les pratiques actuelles de l'entreprise et les exigences des normes ESRS. Ce diagnostic doit vous permettre de recenser:

  • Les indicateurs déjà en place qui répondent aux normes CSRD.✅
  • Les indicateurs qui nécessitent des ajustements pour se conformer aux exigences.🔀
  • Les indicateurs manquants qu'il faudra collecter, mesurer et piloter.🔧

Après avoir identifié les points de données associés aux normes ESRS nécessaires pour vous préparer au reporting, vous pourrez vous lancer dans la phase de collecte de données, la mesure et le pilotage de votre impact.

Collecter la donnée

Pour commencer, vous allez devoir organiser la collecte de données auprès de vos fournisseurs.

Voici quelques mesures à mettre en place pour assurer une collecte des données efficace et fiable :

  • L’harmonisation des indicateurs à l’échelle de l’entreprise, notamment dans les grands groupes qui disposent de nombreuses activités.
  • L’alignement des indicateurs et la collecte des données sur les chaînes de valeur en amont et en aval et leur analyse croisée avec les données internes.
  • La sollicitation des tiers, directe (fournisseurs et clients) ou indirecte (via des dataproviders, par exemple), pour collecter, estimer (facteurs d’émissions estimés, données directes des entreprises), agréger et certifier la donnée.

La collecte de données est un travail prioritaire, lorsqu’elle sera bien organisée, structurée et pilotée, vous pourrez plus facilement vous conformer à toutes les différentes réglementations qui arrivent comme le DPP, l’Affichage Environnemental, la CSDDD, etc.

Zoom sur l’ESRS E1 : changement climatique

Parmi les 12 normes de reporting ESRS présentées précédemment, la norme ESRS E1 sur le changement climatique est celle qui contient le plus d’exigences de publication (9 au total).

Quelques exemples des exigences de publication demandées dans l’ESRS E1 :

  • Partagez vos émissions absolues dans les scopes 1, 2 et 3
  • Déterminez si une stratégie de réduction d’impact environnemental a été mise en place (et si elle est alignée avec l’Accord de Paris.)
  • Analysez l’impact de vos activités sur l’environnement.
  • Estimez l’impact actuel et futur du changement climatique sur les opérations de votre organisation.
  • Fournissez des détails sur toutes les initiatives internes prises pour réduire ou atténuer l’impact négatif sur le climat.
  • Établissez des objectifs de réduction cohérents avec les objectifs de l’Accord de Paris.
  • Élaborez un plan d’action décrivant comment atteindre ces objectifs.

Cette norme ESRS E1 exige principalement de fournir de la transparence en ce qui concerne latrajectoire de décarbonation de l’entreprise.

Voici les étapes clés pour élaborer votre trajectoire de décarbonation :

Etablir un bilan des émissions de GES

Pour cela, vous devrez réaliser un bilan carbone sur les émissions du scope 1, 2 et 3 à partir de données collectées et des méthodes établies.

Pour le secteur textile (mais aussi celui de l’ameublement), il important de savoir que la majeure partie de l'impact environnemental est associée au scope 3 (environ 90%), concentrant ainsi l'attention sur l'impact des produits.

Des outils de mesure externes pourront vous accompagner dans le processus de collecte, de traitement de données et de mesure de vos impacts :

  • Les acteurs de bilan carbone pour connaître vos émissions dans leur globalité.
  • Les plateformes de mesure d’impact pour mesurer précisément l’impact de vos produits avec un niveau de granularité important.

Identifier les leviers de décarbonation,

L’étape suivante consiste à identifier différents levier, à la fois directs et indirects, pour atteindre vos objectifs de décarbonation.

Vous devrez le faire pour chacune des sources d’émissions significatives (efficacité énergétique et matière, réduction des consommations, passage à des combustibles non-fossiles, utilisation d’énergies bas carbone, arrêt ou remplacement de produits ou process industriels).

La majorité de votre impact étant déterminé dès la phase de conception de vos produits, le rôle des équipes RSE et métiers (Produits, Achats et Design) est crucial dans votre stratégie de réduction de votre empreinte carbone.

En analysant les résultats d’impact de vos produits, vous pourrez alors identifier des leviers d’écoconception que vous pourrez partager avec vos équipes métiers pour construire votre stratégie de réduction d’impact en accord avec vos objectifs fixés, et vos contraintes internes (style, coût etc…)

Pour vous aider à piloter cette stratégie et impliquer efficacement vos équipes dans le projet, vous pouvez faire appel à des plateformes comme Waro qui vous permet d’analyser l’impact de vos produits grâce à l’analyse du cycle de vie et vous permet de construire des scénarios d’écoconception pour évaluer et piloter la contribution des différents leviersd’action internes et externes à votre stratégie de décarbonation.

Créer vos reporting de pilotage

Pour suivre l’évolution de vos différents points de données et ainsi préparer les prochains reporting, il est essentiel que vous puissiez créer un système efficace de pilotage en interne.

Transformer en profondeur les processus existants de l’entreprise

Il est important de réfléchir dès cette année aux processus de l’entreprise qu’il va falloir modifier pour tendre vers l’automatisation grâce à la standardisation de la collecte, l’harmonisation des traitements et la consolidation du reporting CSRD.

De ce fait, il est impératif d’automatiser le reporting et transformer le modèle opérationnel de votre entreprise en profondeur. En effet, grâce à la solution que vous mettrez en place la première année, l’entreprise sera en capacité de se conformer aux obligations immédiates de la CSRD. Cependant, il est indispensable de réfléchir à des transformations plus pérennes dès le départ car cet exercice est amené à se répéter chaque année dans un environnement économique, technologique, humain et réglementaire en constante évolution.

Les défis à relever :

  • Limitez la multiplication des processus et outils qui peuvent vite impacter vos coûts et/ou complexifier votre organisation.
  • Maîtrisez les flux d’information pour générer, collecter, traiter et harmoniser des données très disséminées au sein de l’organisation.
  • Engagez les parties concernées, partagez les données avec les équipes et assurez-vous qu'elles comprennent et utilisent efficacement les indicateurs non financiers pour prendre des décisions durables.
  • Pilotez la performance RSE: c’est une opportunité majeure pour progresser sur cette dimension et en faire un élément de différenciation stratégique !

À ne pas manquer
Recevez chaque mois les actualités réglementaires et nos conseils pour vous aider à les décrypter.
Vous recevrez bientôt la prochaine news !
Erreur, merci de réessayer s'il vous plait.
Articles similaires
L'Affichage Environnemental : comprendre les dernières mises à jour du dispositif français
Tout comprendre à la méthode PEF (Product Environmental Footprint)
Comprendre la nouvelle loi visant à réduire l’impact environnemental de l’industrie textile